Logo  :

Géographie et climat

Icone rubrique
Rubrique : La ville

Prévisions Météorologiques :

Géographie :

La commune de Portes-lès-Valence occupe un espace de 1443 hectares au sud de l'agglomération valentinoise. Elle est limitée à l'ouest par le Rhône et au sud-est par la Véore. Ailleurs, ses limites sont entièrement artificielles, issues de sa création récente, en 1908.

Notre commune drômoise est située à la limite entre plusieurs types de climats. Pour un même mois de l'année selon que Portes subira l'influence du climat atlantique ou du climat des montagnes, son propre climat sera très différent.

Quatre terrasses alluviales

Le territoire de Portes, qui appartient tout entier à la plaine de Valence, est constitué en totalité, à l'exception d'un étroit affleurement de la molasse miocène à l'Est, de dépôts alluviaux. Le Rhône et l'Isère ont déposé dans la région, qui fut longtemps une zone mouvante de confluence, les matériaux arrachés aux Alpes et fortement remaniés.

Une position privilégiée

L'histoire et la vie actuelle de Portes-lès-Valence sont indissociables de sa situation sur l'une des routes méridiennes les plus fréquentées du continent européen. Le Rhône, toujours redouté pour ses crues (comme en 1812, 1840, 1856 ou 1893) a été pendant des siècles l'axe principal de circulation, malgré les difficultés de la "remonte".

Un pays venté

Le climat de Portes, comme celui de toute la région valentinoise, est marqué par le vent : la "Bise" ou "Mistral" alterne avec le "Vent" venant du Sud ; les journées et même les heures sans vent sont rares, les vents d'Est son inexistants, les vents d'Ouest peu durables.

Un climat sain

Par contre d'une année à l'autre, le climat est très variable et il n'est pas nécessaire d'invoquer la bombe atomique pour expliquer ce "détraquement" des saisons : les archives de la région montrent que depuis le Moyen-Age reviennent les mêmes plaintes à l'égard des hivers rigoureux ou hors de saison, des étés froids ou des sécheresses prolongées.

Pluviométrie

Relevés pluviométriques à Portes-lès-Valence en litre / Mètre carré.

Michel Aubert a commencé ses relevés au premier janvier 2000. Il est tombé 56 l/m2 en décembre sur seulement six jours (2/12 : 12 l/m2 ; 5/12 : 8 l/M2 ; 21/12 : 8 l/M2 ; 22/12 : 16 l/m2 ; 23/12 : 8 l/m2 ; 24/12 : 4 l/m2).